FINLANDE 100 et sa politique familiale

Au début du 19ième siècle, la Finlande était un pays nordique à part, puisqu’il faisait partie, en tant que Grand-Duché de l’Empire russe de 1809 à 1917. La Finlande ne possédait donc pas de propre régime parlementaire indépendant. La Finlande avait cependant développé un État autonome avec un parlement, quoi qu’aux pouvoirs restreints. Ce parlement fût élu en 1907 au suffrage universel, et, pour la première fois au monde, le droit de vote était reconnu aux femmes !
Le pays était pauvre, principalement agricole et quasiment sans sécurité sociale.

Le 6 décembre 1917, la Finlande gagna son indépendance et les femmes quatre semaines de congés de maternité. En l’espace de 20 ans, la société finlandaise s’est rapidement mise en place.

La loi sur l’assitance à la maternité de 1938 constitua une étape importante en matière de sécurité sociale. Suite à cette loi, les premières boîtes de maternité (kits de première nécessité) furent distribuées par la sécurité sociale finlandaise aux mères seules et à faible revenu.

Malgré les faibles moyens du gouvernement finlandais, un régime des allocations familliales fût établi en 1948. Toutes les familles avec enfants étaient bénéficiaires d’allocations familliales, versées aux mères. Pour de nombreuses femmes, ce fût la première fois qu’elles possédaient leur propre argent !

En 1949, la boîte de maternité fût donnée à toutes les futures mamans, qui étaient couvertes par le système de sécurité sociale finlandais, quel que soit leur statut social. Ce système est encore en vigueur de nos jours.

Depuis les années 60, la libération de la femme, l’arrivée en grand nombre des femmes sur le marché du travail ainsi que la migration des familles de la campagne à la ville ont incité le gouvernement finlandais à revoir sa politique sociale. Le droit de garderie à tous les enfants fût par exemple institué en 1973.

La Finlande souhaite être un État providence et moderne. De ce fait, l’État finlandais veille à ce que les grands principes de solidarité, d’égalité et de citoyenneté soient respectés pour le bien être de chacun et de la société.

Depuis cette dernière décennie, le peuple finlandais réclame ce principe d’égalité, notamment entre les genres. Si les femmes se veulent égales aux hommes sur le marché du travail, les hommes réclament l’égalité au sein de leur famille, incitant le gouvernement à revoir de nouveau sa politique familiale. La possibilité pour le père et la mère de recourir à un congé de garde d’enfant à la suite du congé parental et jusqu’à ce que l’enfant atteigne 3 ans, existe ainsi depuis 1985. Depuis 1991, les pères peuvent bénéficier d’un congé de parternité.

En 1996, le congé parental, qui fait suite aux congés de maternité et de paternité, a été mis en place par une directive européenne. ll peut être pris aussi bien pris par la mère que par le père.

Le vocabulaire lui même se doit d’évoluer afin de ne favoriser ni la mère, ni le père. Cette année, la sécurité sociale finlandaise (KELA) a crée un site spécialement conçu pour la boîte de maternité finlandaise. On y trouve depuis cet automne une page (en finnois) sur laquelle chacun peut suggérer une nouvelle dénomination plus neutre en genre pour cette boîte. On peut également voter le mantien de son appelation actuelle. Avez-vous un nouveau nom à suggérer à cette boîte?

Tenue Hygge, également présente dans notre NordicBB LUMI.

Encore une tenue bien chaude et élégante, en laine fine, pour le bien-être des tout-petits.

https://www.nordicbirthbasket.com/produits/ à Nordic Birth Basket https://www.instagram.com/p/B5AzJ4SlSPY/?igshid=1hrzl3alklhwa

Expédition internationale gratuite et paiement sécurisé

Pin It on Pinterest

Share This